Actualités du Tarn-amont !

Mis à jour le 29/03/21 | Imprimer

25 mars 2021 – Risque d’inondation : une action pour réduire la vulnérabilité des entreprises Millavoises

Sur le bassin versant du Tarn-amont, plusieurs milliers de personnes vivent ou travaillent en zone inondable. L’économie locale est particulièrement concernée sur le territoire de la communauté de communes de Millau Grands Causses, avec près de 300 entreprises soumises au risque d’inondation du Tarn et de ses affluents, soit plus de 1 300 salariés.

Visite de diagnostic de vulnérabilité de l’entreprise JM Ladet Travaux public à Millau
avec une conseillère de la CCI de l’Aveyron – 25 mars 2021

L’épisode du 12 juin 2020, qui a causé pratiquement 500 000 € de dégâts, a surpris par sa rapidité et sa saisonnalité de nombreuses entreprises proches de la rivière.

Dans le cadre du programme d’action de prévention des inondations (PAPI) d’intention du Tarn-amont, le Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont (SMBVTAM) en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de l’Aveyron, la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aveyron et la Communauté de communes de Millau Grands Causses (CCMGC), se mobilise et propose aux entreprises des diagnostics de vulnérabilité face aux inondations. Cette action est financée à hauteur de 100% par l’État, la Région Occitanie, la CCI et la CMA de l’Aveyron, la CCMGC et le SMBVTAM. Ce qui permet de proposer gratuitement aux entreprises des diagnostics gratuits.

À cette occasion un guide pratique « Bien se préparer et faire face aux inondations » a été distribué aux 300 entreprises recensées en zone inondable sur le territoire de la CCMGC. Cette plaquette, disponible sur demande ou sur le site internet du syndicat Tarn-amont, s’inscrit dans une logique d’anticipation pour adapter l’activité et se protéger du risque d’inondation : elle comporte des informations sur les enjeux locaux et sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre au sein d’un établissement.

À ce jour 18 établissements ont répondu à l’appel et vont bénéficier courant mars-avril d’un diagnostic réalisé par un conseiller de la CCI ou de la CMA de l’Aveyron.

Guide inondations-Entreprises (83 téléchargements)

6 mars 2021 – Opération nettoyage des berges sur le Tarn et la Dourbie à Millau

L’opération nettoyage des berges de rivières s’est tenue samedi 6 mars dernier.

Près de 100 bénévoles (pêcheurs, randonneurs, club de plongée, bateliers, Club de Kayac, la Jeune Chambre Économique de Millau, élus, familles et particuliers) sont venus participer à cette opération et nous les en remercions vivement.

Cette forte mobilisation des acteurs a permis d’extraire des berges et du lit du Tarn et de la Dourbie 600kg de déchets divers et 700kg de ferraille qui sera valorisée.

Vous avez pu rendre les berges plus propre sur un linéaire de 14 kilomètres.

Le Syndicat mixte du bassin versant Tarn-amont et la Communauté de communes de Millau Grands Causses vous adresse une nouvelle fois leurs plus sincères remerciements pour votre contribution.

Février 2021 – Diagnostics de vulnérabilité des entreprises : c’est parti !

Dans le cadre de son programme d’action de prévention des inondations (PAPI) d’intention, le Syndicat Tarn-amont, en partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie (CCI) et la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) de l’Aveyron, a recensé près de 300 entreprises en zones inondables sur le territoire de la communauté de communes de Millau Grands Causses. Dix-huit d’entre elles ont répondu à l’appel et vont bénéficier dans les semaines à venir d’un diagnostic réalisé par un conseiller de la CCI ou de la CMA de l’Aveyron.

Crue du Tarn, Millau – juin 2020

Ces diagnostics, totalement pris en charge dans le cadre du PAPI d’intention, permettront à chaque chef d’entreprise  d’évaluer la vulnérabilité sous plusieurs angles (structurelle, organisationnelle ou concernant la santé des personnes) et des actions concrètes lui seront proposées afin de la réduire.

Jeudi 11 février 2021, deux premières entreprises vont recevoir la conseillère de la CCI de l’Aveyron.

Guide pratique à destination des entreprises : Guide inondations-Entreprises (83 téléchargements)

Décembre 2020 – Information de la population : projet de zone d’expansion naturelle de crue de St-Georges-de-Luzençon

Début décembre la municipalité de St-Georges-de-Luzençon a distribué aux habitants le bulletin d’informations sur le projet de restauration de la zone d’expansion naturelle de crue (ZEC) de la zone dite des stades élaboré par le SMBVTAM.
Pour en savoir plus sur ce projet vous pouvez télécharger le bulletin ou contactez l’équipe du syndicat :
Bulletin d'informations - Projet de restauration de la ZEC de St-Georges-de-Luzençon (26 téléchargements)

Décembre 2020 – Céline Delagnes, nouvelle Directrice du SMBVTAM

C’est au Parc naturel régional des Grands Causses que Céline Delagnes a acquis son expérience, durant une quinzaine d’années, en tant que chargée de mission rivières. En effet, elle était en charge de l’assistance technique auprès plusieurs syndicats de rivières comme le Syndicat Tarn-amont et elle a eu l’occasion de parcourir à pieds de longs linéaires sur la Dourbie, le Trévezel, le Cernon, le Soulzon…
Depuis la création du Syndicat Tarn-amont ses missions s’étaient déjà étendues à l’animation du plan d’actions sur la bassin de la Muse et à la coordination de la compétence Gemapi.

C’est donc tout naturellement, avec la confiance des élus avec qui elle travaille depuis de nombreuses années, qu’elle a intégré à temps complet le syndicat Tarn-amont au poste de Directrice le 16 novembre 2020.

Elle a déjà engagé avec l’équipe des agents et les élus plusieurs projets portant autant sur l’amélioration du fonctionnement du syndicat que sur des actions structurantes pour le territoire et la préservation de l’eau et des milieux aquatiques du Tarn-amont.

Du 30 novembre au 12 décembre 2020
Allô… Enquête auprès des riverains de la haute Dourbie !

La Dourbie en crue © Mairie de Dourbies

Suite aux inondations des 8 et 9 septembre 2002, le Département du Gard a souhaité mesurer et connaître l’évolution du niveau de sensibilisation et de culture du risque « inondation » de la population.

Trois précédents sondages ont été réalisés par IPSOS en 2005 et en 2009 et par ENOV en 2013. En 2020 c’est l’Institut ENOV qui est chargé de réaliser une nouvelle enquête téléphonique, auprès d’un échantillon de 1500 personnes, représentatif de la population du Gard et de 27 communes de l’Hérault sur le bassin du Vidourle, âgée de 15 ans et plus.

Cette enquête se déroulera du 30 novembre au 12 décembre 2020,  auprès de 150 personnes habitant en zone inondable sur le secteur Hérault-Tarn (pour le bassin de la Dourbie).

23 Octobre 2020 – Point presse : zone d’expansion de crues (ZEC) des stades à St-Georges-de-Luzençon

Un point presse a eu lieu le vendredi 23 octobre 2020 à Saint-Georges-de-Luzençon afin de présenter le projet de travaux de restauration de la zone d’expansion naturelle de crues de Saint-Georges-de-Luzençon.

Si vous avez des questions sur ce projet, contactez l’équipe du syndicat .

Octobre 2020 – Départ d’Anne Gély, directrice du SMBVTAM

Anne Gély a débuté sa carrière en 2006 au sein du Sivom Grand Site des gorges du Tarn, de la Jonte et des causses en tant qu’animatrice du SAGE Tarn-amont. Elle a mené à bien de nombreux projets en collaboration avec les élus du territoire dont l’élaboration du 1er contrat de rivière Tarn-amont et la révision en 2015 du SAGE Tarn-amont. De 2015 à 2017, elle a travaillé avec l’ensemble des communautés de communes du bassin versant du Tarn-amont à l’élaboration d’un schéma de gouvernance. Le 1er avril 2018, le Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont est créé et elle est nommée directrice.

Le 1er octobre, elle est partie voguer vers d’autres bassins versants et a rejoint le service « biodiversité, eau et forêt » de la Direction départemental des territoires (DDT) de la Lozère en tant que chargée de mission « gestion intégrée de l’eau ». Les élus et l’équipe du syndicat lui souhaitent de s’épanouir dans ses nouvelles missions.

La direction sera confiée à partir du 16 novembre à Céline Delagnes qui est actuellement coordinatrice « Gemapi » au syndicat.

21 septembre 2020 – Zone d’expansion de crue (ZEC) de Saint-Georges-de-Luzençon

Le syndicat mixte du bassin versant Tarn-amont et la commune de Saint-Georges-de-Luzençon ont rédigé un communiqué de presse afin de rappeler les objectifs du projet de restauration d’une zone d’expansion naturelle de crue dont la réflexion à débuté suite aux inondations dévastatrices de novembre 2014 sur le Cernon.

2020-09 Communiqué de presse - ZEC St-Georges-de-Luzençon (39 téléchargements)

9 septembre 2020 – Installation du nouveau comité syndical

Les 23 délégués des neuf communautés de communes au comité syndical du SMBV Tarn-amont se sont réunis mercredi 9 septembre à Mostuéjouls.

Après l’accueil de Christine Bedel, maire de Mostuéjouls, et l’installation du comité syndical par Henri Couderc, président sortant, les délégués ont élu leur nouvel exécutif.

Serge Védrines, vice-président de la Communauté de communes Gorges-Causses-Cévennes a été élu président.
Gilbert Faucher (CC Millau-Grands causses), Madeleine Macq (CC Causses-Aigoual-Cévennes-Terres solidaires) et Alain Delmas (CC Larzac et vallées) sont vice-présidents.

Complètent le bureau :
– Didier Cadaux (CC Millau-Grands causses),
– Jean-Michel Daumas (CC Larzac et vallées),
– Daniel Giovannacci (CC Gorges-Causses-Cévennes),
– René Jeanjean (CC Gorges-Causses-Cévennes),
– Pierre Pantanella (CC Saint-Affricain-Roquefort-Sept vallons),
– Patrick Salson (CC Millau-Grands causses).

La prochaine réunion du comité syndical se tiendra le vendredi 25 septembre.

Septembre 2020 – Point sur l’avancement du PAPI Tarn-amont

Suite au recrutement de Jade Bréchignac (photo ci-contre) fin juin en tant que chargée de missions « inondations » au SMBV Tarn-amont, le programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) d’intention 2019-2021 du Tarn-amont se poursuit !

Un point d’avancement du PAPI au 1er septembre 2020 est disponible ici.

23 juillet 2020 – Signature du protocole « cyanobactéries »

Le 23 juillet à La Malène, Chloé Demeulenaere, sous-préfète de Florac, Patrick Bernié, sous-préfet de Millau, et Henri Couderc, président du Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont (SMBVTAM), ont signé le premier protocole interdépartemental de suivi et de gestion du risque lié aux cyanobactéries.

De droite à gauche, les signataires du protocole : Patrick Bernié, Chloé Demeulenaere et Henri Couderc,
accompagnés de Cécile Jassaud (première adjointe au maire de La Malène), Stéphane Ribaut (directeur-adjoint de la délégation Lozère de l’ARS), Anne Gély (directrice du SMBV Tarn-amont) et Christelle Moulin (technicienne sanitaire de l’ARS)

Ce protocole, mis en place en Lozère en 2013, précise les rôles des différents partenaires (notamment les ARS, le SMBVTAM, les DDCSPP, l’OFB et les DDT) afin de surveiller, chaque saison estivale, le développement des biofilms typiques des cyanobactéries dans les zones d’eau courante du Tarn et de la Dourbie et de prendre les mesures qui s’imposent en cas de risque potentiel.
Il est unique en France.

En effet, si le suivi des cyanobactéries dites « planctoniques », se développant dans les eaux stagnantes et riches en nutriments des plans d’eau, est encadré au niveau national, celui des cyanobactéries dites « benthiques », se développant dans les eaux courantes et oxygénées des rivières, ne l’est pas encore.

Les cyanobactéries benthiques se développent dans le biofilm à la surface des galets immergés au niveau des courants.

Les services de l’État en Lozère et en Aveyron, accompagnés par le SMBV Tarn-amont, ont donc pris les devants afin d’assurer au mieux la sécurité sanitaire de la population.

Chloé Demeulenaere, sous-préfète de Florac, a rappelé l’importance de la communication produite par le SMBV Tarn-amont pour éviter tout risque.

Plus d’informations : https://www.tarn-amont.fr/cyanobacteries/

De mi-mai à fin octobre 2020

Le SMBV Tarn-amont réalise tous les 5 ans un état des lieux et un diagnostic global afin de définir des secteurs de travaux dans le cadre des programmes pluriannuels de gestion (PPG) des cours d’eau. Les travaux de gestion de la ripisylve, qui ont pour but de prévenir les risques d’inondations et d’éviter la déstabilisation des berges, permettent généralement de traiter un secteur une fois au cours des 5 ans.

Les travaux des PPG font l’objet d’une procédure de déclaration d’intérêt général (DIG) arrêtée par le(s) préfet(s) et de conventions les propriétaires. Les travaux sont financés par des aides publiques (Agence de l’eau Adour-Garonne, Région Occitanie et Départements) et par une contribution solidaire des communautés de communes membres du SMBVTAM.

Travaux 2020 prévus sur le bassin du Tarn

LotNature des travauxCommunes concernéesLocalisation / Limites amont et avalPériodes
AGestion de la ripisylveGorges-du-Tarn-Causses, La Malène, Massegros-Causses-Gorges1 secteur : de l’aval du village de Hauterives jusqu’à la station d’épuration en aval du village des Vignesété, automne 2020
CGestion de la ripisylveRivière-sur-Tarn, Millau, Creissels, Comprégnac et Saint-Georges-de-Luzençon6 sites : Boyne, Millau/Creissels, Masnau, Les Douzes, Vallos, amont de Candasprintemps 2020
DGestion de la ripisylveMostuéjouls, Compeyre, Paulhe et Millau5 sites : Chez Louis/alternative, Notre-Dame-des-Champs, Mas de Compeyre, aire de la Caze, parc des sportsprintemps 2020

Travaux 2020 prévus sur le bassin de la Jonte

LotNature des travauxCommunes concernéesLocalisation / Limites amont et avalPériodes
BGestion de la ripisylveHures-la-Parade, Veyreau, Saint-Pierre-des-Tripiers1 secteur : de la résurgence de la Jonte à la limite amont de la pêche privéeété, automne 2020

Travaux 2020 prévus sur le bassin de la Dourbie

LotNature des travauxCommunes concernéesLocalisation / Limites amont et avalPériodes
EGestion de la ripisylve et de zones « pièges à embâcles »Nant, Millau2 secteurs : Dourbie : de l’aval du Monna à la confluence avec le Tarn Trévézel : aval de Saint-Sulpice à la confluence avec la Dourbie 4 sites sur la Dourbie : moulin de Cantobre (rive gauche), méandre en amont de Gardies (rive gauche), aval du moulin de Corp (rive droite), amont de L’Espérelle (rive gauche)printemps, été 2020
FTraitement d’un foyer de renouée du JaponNant1 site : amont des Verdiers / Bombes (rive gauche)été, automne 2020
GTraitement d’un foyer de renouée du JaponNant1 site : centre-bourg de Nant – amont du pont de la Pradeprintemps, été 2020

Travaux 2020 prévus sur le bassin du Cernon

LotNature des travauxCommunes concernéesLocalisation / Limites amont et avalPériodes
HGestion de la ripisylveSaint-Rome-de-Cernon, Saint-Georges-de-Luzençon, Roquefort-sur-Soulzon4 secteurs : Cernon : de la passerelle/gué du Radier à Nouzet Cernon : de la confluence du Soulzon au bois de Lach Soulzon : du pont au point coté 495 au pont des Aubarèdes Lavencou : village de Saint-Geniez-de-Bertrandété, automne 2020

Préparation d’un nouveau PPG

Un nouveau PPG à l’échelle du bassin versant Tarn-amont est en cours d’élaboration. En 2019, environ 190 km de cours d’eau ont été prospectés à pied. Les données recueillies permettront d’établir un diagnostic et de définir le futur programme de travaux sur 5 ans.

12 juin 2020 – Épisode méditerranéen

Crue du Tarn – vue aérienne de Ste-Énimie – 12 juin 2020

De fortes précipitations se sont abattues sur les Cévennes en Lozère et ont engendré la montée des niveaux d’eau du Tarn et de plusieurs de ses affluents. Plusieurs secteurs ont été touchés par les inondations.

Images de la crue entre Ste-Énimie et La Malène

Images de la crue à Millau

Mai 2020 – Information canoë : pose des panneaux « danger » au Pas-de-Soucy*

Depuis de nombreuses années, le syndicat mixte en charge de la gestion des cours d’eau sur le bassin du Tarn-amont apporte un appui aux propriétaires et élus chargés de signaler les dangers artificiels (seuils, ponts…) ou naturels dans les rivières.

Cette année encore, le Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont (SMBVTAM) a mis en place les panneaux signalant le danger du Pas-de-Soucy. Vu les niveaux d’eau, ils sont pour le moment fixés sur les arbres. Au cours de la saison, lorsque les niveaux d’eau le permettront, les panneaux seront descendus et mis au bord de l’eau.

Bonne navigation sur les rivières du Tarn-amont !

*Le Pas-de-Soucy est un chaos rocheux qui obstrue le lit du Tarn. Ainsi, les eaux de la rivière disparaissent sur plusieurs mètres dans un labyrinthe de roches et ré-apparaîssent en amont du village des Vignes. C’est un site touristique d’une grande beauté, mais attention c’est aussi un lieu dangereux. Ne tentez pas de le franchir à la nage, en plongée ou en canoë !

Printemps 2020 – Situation liée au Covid-19

Depuis le 17 mars et jusqu’à la levée du confinement, les agents du Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont sont en télétravail. La réception téléphonique n’est pas assurée. Vous pouvez les joindre par mail.

Mars 2020 – Parution du guide du riverain du Tarn-amont !

Ce livret, destiné notamment aux propriétaires riverains des cours d’eau du bassin versant du Tarn-amont, présente le territoire et ses richesses, vous explique vos droits et devoirs et vous apporte des conseils pour l’entretien et la protection des rivières.

Guide du riverain du Tarn-amont (360 téléchargements)

Pour tout renseignement ou pour un conseil, n’hésitez pas à contacter les agents du syndicat.

7 mars 2020 – Gros succès pour l’opération de nettoyage des berges du Tarn à Comprégnac

Samedi 7 mars, le Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont et la Communauté de communes Millau-Grands causses avaient donné rendez-vous aux bénévoles souhaitant s’investir pour le nettoyage des berges du Tarn à Comprégnac (Aveyron).

Autour de la salle des fêtes, prêtée pour l’occasion par le comité des fêtes de Comprégnac, plus de 200 personnes se sont mobilisées : pêcheurs, randonneurs, club de plongée, bateliers du viaduc, scouts de Millau, association des jeunes de Candas, Jeune chambre économique (JCE) de Millau, élus, familles et particuliers.

Sur une carte du linéaire des berges à nettoyer (30 km), Florian leur a indiqué sur quel site se rendre et où déposer les sacs remplis de déchets. Cindy leur a remis un mug « Respectons nos rivières », pendant que Jean-Jacques et Jean-Rémy leur donnaient sacs poubelle et gants adaptés. Dans une ambiance festive animée par le groupe de musique, les bénévoles ont pu prendre des forces avec un café ou vin chaud préparé par Stéphanie et Anne et consulter le tout nouveau guide du riverain présenté par Céline avant de rejoindre leur site de nettoyage.

Toute l’après-midi, à l’aide des camions de la mairie, du Parc naturel régional des Grands Causses et de la communauté de communes, Jean-Paul, Clément, Gilbert, Jean-Rémy, Florian et Jean-Jacques ont récupéré les déchets réunis par les bénévoles pour les rassembler dans les bennes de tout-venant et de ferraille disposées devant la salle des fêtes.

Au final, cette forte mobilisation des bénévoles a permis d’extraire des berges et du lit du Tarn 2,8 tonnes de déchets divers et 800 kg de ferraille qui sera valorisée.

Un grand merci à tous les participants !

La prochaine opération de nettoyage des berges du Tarn se déroulera à Ispagnac le 18 avril.

Durée de vie des déchets @Consoglobe

26 mars 2019 – Signature d’une convention de solidarité territoriale entre les syndicats du bassin Tarn-Aveyron

Les présidents des syndicats mixtes du bassin Tarn-Aveyron se sont réunis le mardi 26 mars 2019 à Cordes-sur-Ciel (Tarn) pour signer une convention de solidarité territoriale et s’engager collectivement dans une stratégie autour de l’eau et des milieux aquatiques.

De gauche à droite, les représentants des syndicats mixtes des bassins versants Tescou-Tescounet, Cérou-Vère, Tarn (81), vallée du Rance, Sorgues-Dourdou, Tarn-amont, Viaur, Aveyron-amont et Agout (absent : syndicat du Lemboulas)

Ce partenariat est une première étape pour répondre durablement aux enjeux environnementaux et économiques, afin d’anticiper les déficits en eau et les situations de crise. Cette solidarité territoriale revendiquée pourrait donc être le moteur de ce grand territoire qui couvre partie de 9 départements, soit 15 500 km2 et concernant 825 000 habitants.

La signature de cette convention vise à faciliter l’action des syndicats et faire émerger une identité territoriale du bassin Tarn-Aveyron. Elle permettra le partage des connaissances, des compétences et la mutualisation des moyens exercés dans chaque syndicat tout en affichant une représentation politique forte pour porter les intérêts du bassin versant Tarn-Aveyron au sein de la région Occitanie et du comité de bassin Adour-Garonne.